Delphine Pinet - Coach Eveil - Développement personnel

Contact par Email

Comment détecter un pervers narcissiques ?


Attention aux étiquettes posées trop rapidement, la grande difficulté réside dans le fait que le pervers narcissique se donne une image en société. Il apparaît souvent comme une personne tout à fait normale, incarnant la parfaite innocence, il est en général très sympathique et agréable. Il simule à la perfection l'empathie, il va même jusqu'à appartenir à des associations de bienfaisance.


Ce n’est donc pas écrit en lettres lumineuses sur son front, bien au contraire.


En réalité, c’est un comédien né, chez lui tout est stratégie, son but est clair, contrôler et maîtriser les gens, les situations.


Le pervers narcissique est une personne souffrant de troubles graves du comportement associés par moment à une perte de contact avec la réalité. Il n'est pas conscient du désordre de sa personnalité contrairement au névrosé. On relie souvent ce trouble de la personnalité à des conflits infantiles la plupart du temps inconscient.


Les personnes narcissiques sont agaçantes car elles monopolisent l’attention, mais elles ne sont pas aussi dangereuses même si elles manquent d'empathie. Elles sont terriblement égocentriques
mais finalement dans le seul but d’être vues et reconnues. Le narcissique ne détruit pas l'autre pour le plaisir et n’en tire aucun plaisir sadique. L'emprise n'est donc pas sa préoccupation.
Le pervers narcissique cherche tout simplement l'anéantissement de sa victime.


Quand il ment, son intention est systématiquement malintentionnée, son but est d’asseoir son emprise et d’induire sa proie en erreur, la mettre sous stress et la faire souffrir.
Un pervers narcissique pense être spécial et unique, il transgresse souvent les lois et les règles. Il éprouve le besoin excessif d’être admiré. Il est obsédé par son image sociale et il met tout en place pour être irréprochable, si quelqu’un le critique ou a une mauvaise image de lui, c’est terrible.


Il vampirise l'énergie d'autrui, il épuise sa proie. Il est totalement dénué d'empathie, il fait preuve de froideur émotionnelle. Il souffre souvent d'insatisfaction et d'envie chronique.
Il utilise le dénigrement insidieux souvent sous couvert d'humour, il adore inverser les rôles, il culpabilise sa proie tout en se victimisant et en se déresponsabilisant, ce petit jeu amène sa victime à ne plus rien comprendre, tout se mélange dans sa tête. Il éprouve une jouissance quand l'autre est au plus bas. Il communique de façon floue, il abuse d'injonction paradoxale et distille la confusion. Il alterne le chaud et le froid, il ressent le besoin compulsif de gâcher toute joie autour de lui.
Il est totalement incapable de se remettre en cause ou de demander pardon, et s’il le fait, c’est par pure stratégie, il n’en croit pas un mot. Il utilise une politique d'isolement par sa froideur, il saute également dans un déni de réalité.


Il maîtrise parfaitement le double jeu : charmant et altruiste en société il devient tirant et destructeur en privé.

 

La perversion narcissique :


Le mot apparaît au 15e siècle dans la langue française et signifie le changement du bien en mal. Aujourd'hui dans les dictionnaires quand on parle de perversion cela désigne surtout des conduites déviantes par rapport aux règles et aux croyances morales d'une société et également des actions. Le fait de détourner quelque chose de sa vraie nature, de la normalité.


Cette relation d'emprise et de manipulation peut se développer dans un contexte familial, sentimental, professionnel, amical.


L’expression pervers narcissique est de plus en plus utilisée, à tel point qu’il devient parfois compliqué de comprendre son sens exact. Si aujourd'hui nous parlons beaucoup de perversion narcissique, c'est grâce au psychiatre et psychanalyste Paul Claude Racamier qui fût le premier à décrire ce fonctionnement dès la fin des années 80.


« Le mouvement pervers narcissique est une façon organisée de se défendre de toutes douleurs ou contradictions internes et de les expulser pour les faire couver ailleurs, tout en se survalorisant, tout cela aux dépens d'autrui et non seulement sans peine mais avec jouissance. L'objet de la perversion narcissique est interchangeable : rien de plus et rien de moins qu'une marionnette. C'est un ustensile. » Paul Claude Racamier


D'autres psychiatres décrivent, le pervers narcissique comme un sociopathe qui fonctionne comme un prédateur allant jusqu'à détruire l'identité de la proie en la manipulant mentalement ou en la harcelant.


Ils ne peuvent exister quand cassant l’autre, en le rabaissant dans le but d’acquérir une bonne estime d’eux. Ils sont avides d'admiration et d'approbation. Ils n'ont pas de compassion, pas de respect pour les autres car finalement ils ne se sentent absolument pas concernés par la relation.


Un pervers narcissique comme son nom l’indique porte à la fois des traits narcissiques et des traits pervers, c'est surtout la mise en place d'un fonctionnement pervers sur une personnalité narcissique.


Il s’agit d’un trouble de la relation qui rend toute relation adulte normale impossible puisque le narcissique reste centré sur sa personne et qu’il est incapable d'aller vers l'autre.


Le pervers narcissique distille une violence psychologique qui enfonce sa victime dans la dépression et la perte de toute confiance en elle.


Il ne semble penser qu'à lui et ne se sert des autres que pour satisfaire ses propres besoins. Avec une absence totale de reconnaissance et d'empathie pour ce qu'il fait vivre, il transforme sa victime en objet devant se comporter selon son bon vouloir.
Aujourd’hui ce sujet est très largement diffusé et c’est tant mieux mais soyons vigilant, cette relation est très particulière et ce n’est pas juste une personne caractérielle, manipulatrice ou autoritaire.


Ne mettons pas cette étiquette trop facilement, parfois j’entends des personnes parler de PN dès que la relation est compliquée, que certains mécanismes relationnels existent.


Ne mélangeons pas tout, certes cette pathologie est très présente et c’est un vrai fléau mais n’allons pas trop vite et ne mettons pas cette étiquette tout de suite.


Vivre une telle relation est vraiment une expérience qui peut sembler hallucinante, elle ne ressemble à aucune autre, c’est comme une planète inconnue, un autre monde, ces êtres détruisent tout sur leur passage.


Ça fait froid dans le dos, je peux vous l’assurer.

 

Personnalité narcissique:

 

Selon la version du mythe selon Ovide, Narcisse se révèle en grandissant d’une très grande beauté mais il a un caractère très fier et méprisant, il peut même être cruel. Narcisse voit son reflet dans l'eau et il en tombe amoureux. Il reste alors de longs jours à se contempler et à désespérer de ne jamais pouvoir rattraper sa propre image. Sa passion pour son reflet est si importante qu'il va oublier de boire et de s'alimenter, il va dépérir au grand dam d’ECHO, son amoureuse éconduit. Narcisse finit par mourir et à l'endroit où l'on retire son corps, on découvre des fleurs blanches, ce sont les fleurs qui aujourd'hui portent le nom de « narcisses ».


Et pourtant le narcissisme est une étape nécessaire au développement et à la construction psychologique de l'enfant. Ce narcissisme lui permet de s’aimer et d’aimer les autres, d’avoir la capacité de tenir un engagement et d'énoncer clairement ses désirs et ses besoins, tout en restant à l'écoute des autres.


De manière modérée, ce narcissisme est indispensable pour être autonome en ayant confiance en soi et en l'autre, il permet de se réaliser, d'affronter les difficultés de la vie sans vivre dans la frustration ou la toute-puissance. Ce narcissisme permet de dépasser les peurs, de se remettre en cause, de rebondir, de se montrer résilient après un échec ou une erreur.


Le narcissisme pathologique correspond finalement à l'amour de soi qui a pris toute la place, c’est un narcissisme excessif. C'est finalement un amour de soi totalement exagéré où l'autre n’a pas de place.


Certaines personnes souffrent de ce narcissisme dysfonctionnel qui est particulièrement destructeur. Les personnalités narcissiques sont incapables d'empathie qui correspond à la faculté de percevoir ce que l'autre ressent, à identifier les émotions et les sentiments de l'autre.


C'est la raison pour laquelle les narcissiques n'éprouvent et ne ressentent aucune culpabilité, aucune gêne même s’ils se rendent bien compte qu'ils ont blessé quelqu'un.


Il rêvé de succès illimité, de pouvoir, de beauté, de réussite totale. Le narcissique a vraiment le sentiment d'être spécial et unique. Il a un besoin énorme d'être admiré et il pense que tout lui est dû. Il exploite l'autre dans les relations, il envie les autres et il est souvent arrogant.

personnalité narcissique

Qu’est-ce qu’une relation toxique ?

Une relation toxique est tout simplement aux antipodes d’une relation saine et sereine. Le nom « toxique » vient du latin « toxicum » qui veut dire « poison ».

Il peut s’agir d’une relation professionnelle avec un patron irascible, grossier, critiquant sans cesse vos actions. Il peut s’agir d’un parent qui vous a fait vivre l’enfer depuis votre enfance et qui poursuit inlassablement son travail de sape à l’âge adulte. Mais le plus souvent, c’est en amour que la relation toxique est souvent évoquée. Vous êtes amoureux(se) d’une personne qui vous fait vivre l’enfer. Vous en êtes malheureux(se) et la situation empire crescendo.

Les personnes toxiques sont partout, aussi bien dans la sphère familiale, professionnelle, amoureuse qu’amicale.

 

Comment savoir si votre relation est toxique ?

Apprenez à écouter vos ressentis:
- Vous êtes en inconfort en sa présence : stress, tension
- Vous n’êtes pas détendu(e) lorsqu’elle est à proximité immédiate de vous : appréhension, peur de parler ou d’agir
- Vous êtes vidé(e) de votre énergie : épuisé(e), fatigué(e)
Apprenez à écouter votre corps :
Côtoyer une personne toxique entraîne souvent des conséquences sur votre santé physique et psychique et le stress en est souvent la cause. Quand il devient chronique, il conduit à un état d’épuisement qui accentue le risque :
- de maladies cardiaques
- d’hypertension artérielle
- de cholestérol
- de diabète
- d’ulcère à l’estomac
- baisse des défenses immunitaires
Le stress conduit également à la dépression, à la fatigue émotionnelle, à des difficultés de concentration, à des troubles du sommeil….

 

Qui sont les proies des personnes toxiques ?

Leurs “victimes” sont souvent des personnes ayant une faible estime d’elles-mêmes. Elles ne s’aiment pas suffisamment, elles n’ont pas conscience de leurs besoins. Elles ne choisissent pas leur vie. Il s’agit souvent de personnalités sensibles, empathiques qui ont très souvent une « dépendance « affective ». Elles n’ont pas conscience qu’elles méritent des relations plus saines et plus épanouissantes.


Il existe différents degrés de toxicité :
Cela va du manipulateur au pervers narcissique, la toxicité se traduit par :
- de la manipulation
- de la culpabilisation
- de la violence physique
- de la violence psychique
- de la jalousie
- des critiques
- de l’emprise
- de l’intolérance

 

Que faire face à une personne toxique ?


Les personnes vivant de telles relations doivent passer par plusieurs étapes afin de pouvoir en sortir :


1. Prise de conscience : il faut tout d'abord commencer par se rendre compte que la relation est toxique, ce qui est souvent difficile à accepter pour les victimes. Il est primordial de réaliser la gravité de la situation, du mal-être engendré par ce type de rapport humain et de comprendre l’origine du problème.

 

2. Accroître l’estime de soi : il est essentiel d’apprendre à s’aimer et pour cela une aide extérieure est vraiment conseillée (thérapeute, coach …). Plus vous aurez confiance en vous, plus vous saurez les repérer et les éviter.

 

3. Ne pas se couper des autres : les relations toxiques ont souvent tendance à vous isoler des autres, à vous éloigner de votre famille, de vos amis. C’est un piège dangereux. Plus vous allez vous isoler, plus vous allez vous enfermer dans la relation toxique, plus il sera difficile de prendre du recul.

 

4. Osez la nouveauté : autorisez-vous à découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles activités, de nouvelles personnes, cela peut vraiment vous aider à ouvrir les yeux. Cet effet miroir permet de comparer et de constater que l’on peut avoir beaucoup mieux.

 

5. Se reprogrammer pour changer ses croyances : depuis l’enfance vous avez appris à satisfaire les autres, à ne pas faire de bruit, à rentrer dans le moule. Vous n’avez jamais appris à vous aimer, à prendre du temps pour vous, à vous mettre en première position. Vous ne connaissez pas vos besoins, vos envies. Or c’est la clé pour vivre une vie heureuse et épanouie.

 

Famille, travail : comment procéder ?

Quand la personne toxique est quelqu’un de votre famille ou votre conjoint, il faut faire la distinction entre les sentiments que vous ressentez pour cette personne et la relation que vous entretenez avec elle. Si les sentiments passent avant, vous ne pourrez pas vous défaire de la relation toxique. L’éloignement est parfois la seule option.
Quand il s’agit d’une relation professionnelle, il est indispensable de vous protéger en faisant comprendre à la personne que la relation doit rester strictement professionnelle. Mettre de la distance émotionnelle est indispensable.

 

Les victimes ont souvent du mal à en parler, à avouer leurs difficultés par peur d’être jugé(e), moqué(e). Et pourtant c’est vraiment indispensable pour sortir de l’isolement.

 

Alors je ne peux que vous conseiller d’en parler, de vous faire accompagner.

Et si vous connaissez une personne victime de ce type de relation, tendez-lui la main, amorcez le dialogue, écoutez la sans jugement et guidez la pour qu’elle puisse trouver la personne qui pourra l’aider et l’accompagner.

 

A plusieurs nous sommes plus forts !

 

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo!

 

#perversnarcissique #manipulateur #relationtoxique

Je propose un nouveau processus du Réveil à l'Eveil de 4 mois à vous qui avez été victime d'une personne toxique?


Ce processus en groupe démarre en septembre et dure 4 mois, il va vous permettre, à vous qui souhaitez vous (re)construire :

- de mieux comprendre cette relation toxique
- de saisir les différentes facettes en jeu dans cette rencontre
- de pouvoir ainsi avancer sereinement et surtout en confiance
- de (re)prendre goût à la vie
- d'évoluer afin de ne plus attirer ce type de personnalité


Parce qu'à plusieurs nous sommes plus forts, je crois à la force du groupe, à l'énergie des partages et à la puissance du processus.


Au plaisir de partager la route avec vous! ?

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour lancer la vidéo!

 

#perversnarcissique #manipulateur #relationtoxique 

Quelles différences entre coaching et mentoring ?

 

Le Coach et le Mentor sont des alliés, ils sont experts du développement du potentiel humain et des processus. Ils ont le même objectif et offrent aux personne la possibilité d’assumer leur propre développement.

 

Coaching :
Le Coach s’adresse plus particulièrement aux capacités, il répond à la question comment ? Il facilite l’émergence des propres pistes et solutions du coaché.

Le coach va accompagner le coaché et l’aider à faire face à ses difficultés avec le plus de sérénité possible, de trouver par lui-même les réponses à ses questions en tenant compte de ses forces, de ses acquis et de ses capacités. Le coaching est plus structuré et adapté à des résultats spécifiques.

 

Cet accompagnement vise à aider les personnes à améliorer leurs performances actuelles, à court terme. En effet, le coach peut aider une personne à développer une compétence bien spécifique, et son accompagnement se termine une fois que cette compétence est acquise. Le coaching se concentre davantage sur la formation et l’amélioration des compétences.

Ce programme est plus susceptible d’être à court terme (jusqu’à 6 mois ou 1 an) avec un résultat spécifique à l’esprit.

 

Mentoring :

Le mentoring, c’est une relation maître – élève.

Le Mentor s’adresse au niveau des croyances et des valeurs, il répond à la question pourquoi ? II intervient dans la sphère de la motivation et de la permission, il permet au mentoré de dévoiler et de comprendre quelque chose de profond.

Contrairement au coaching, le mentoring (aussi appelé mentorat) consiste en une transmission de savoirs, de connaissances dans un domaine bien précis (professionnel ou personnel), sans limitation dans le temps, qui permet au mentoré d’avancer et de progresser dans ses projets de vie. C’est une relation d’aide mais également de conseil où le mentor transmet sa connaissance et sa sagesse, son savoir-être, ses savoirs, son expertise, son expérience en alliant bienveillance et confiance. Le mentoring nécessite un document signé par les deux parties pour sceller l’engagement.

 

Le mentorat est une relation d’apprentissage axée sur le développement personnel à long terme. L’objectif premier est de favoriser l’épanouissement personnel, en renforçant les qualités, les connaissances. Le rôle d’un mentor est d’écouter, d’apprendre et de conseiller. Il s’agit d’orienter le mentoré dans la bonne direction et de l’aider à faire évoluer sa carrière. Cet accompagnement dure un an ou deux, voire plus. Le mentoring s’oriente vers le développement continu.

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour lancer la vidéo!

Pourquoi faire appel à un coach ?

« La vie n'est pas un long fleuve tranquille, c'est une montagne à gravir. » Charles Rimbaud

 

Nous vivons tout au long de notre vie des expériences, certaines sont très heureuses, d’autres douloureuses. Nous rencontrons sur notre chemin des difficultés à surmonter, des doutes et des remises en question, ce qui est d’ailleurs bon signe car c’est la preuve que nous évoluons.

Bien que ces changements puissent être très perturbants, nous pouvons être accompagné pour affronter ces difficultés. Nous pouvons compter sur un coach, un mentor afin d’être guidé et conseillé.

 

Les qualités d’un coach :

1. Tout d’abord, un coach montre aux autres comment maîtriser et équilibrer les différents pôles de la vie. Il montre par son exemple que c’est possible !

2. Il est une source d’inspirations, il motive, il aide à rester sur la bonne voie, il aide à construire la confiance en soi, à tenir le cap même dans les tempêtes.

3. Il a une écoute active, dans laquelle le coaché identifie ses problèmes, trouve de nouvelles orientations pour les résoudre. Le coach propose des items sur lesquels travailler ensemble, les feedback authentiques sont précieux.

4. Le coach permet également d’atteindre la performance réelle, il ne tente pas de changer les gens, de faire d’eux ce qu’ils ne sont pas. Au contraire, il inspire et amène les personnes à leur excellence.

5. Le coach amène le coaché à remettre en question ses propres certitudes. Et lorsque cela semble nécessaire, il peut également proposer de rencontrer d’autres professionnels car il sait à qui adresser les personnes qui ont besoin de ressources complémentaires.

6. Il apporte un soutien dans les moments de crise, dans les moments de transitions, et il accompagne les personnes dans un changement professionnel et/ou personnel.

 

Un bon coach établit des relations de confiance et de respect mutuel. Le coach est toujours choisi par le client, sinon cela ne fonctionne pas.

 

Avoir un coach permet de mieux connaître ses aspirations, ses intérêts, ses goûts, ses valeurs, de mieux choisir ses actions afin de réaliser ses objectifs avec plaisir et congruence.

 

Le coach identifie les potentiels d’amélioration et remet en question les hypothèses qui pourraient empêcher le coaché d’atteindre ses objectifs de développement fixés.

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour lancer la vidéo!

Qu’est-ce que le coaching ?


Le coaching : c’est accompagner le coaché dans l’accomplissement et la réussite de ses projets aussi bien dans le domaine personnel que professionnel.


Le coaching consiste à écouter le coaché, à l’aider à identifier ses besoins et à élaborer avec lui un plan d’action. La priorité repose sur l’instruction, l’évaluation et le suivi. C’est un partenariat dans un processus stimulant et créatif.


Le coaching n’est pas une thérapie, il ne s’agit pas de travailler pas sur les scénarios archaïques ou sur les problématiques personnelles du passé du client. Le coaching permet d’aider son client à avancer, à clarifier et à se fixer des buts personnels et professionnels.

 

Il existe plusieurs types de coaching:
- Coaching de vie
- Coaching de couple
- Coaching parental
- Coaching enfants
- Coaching en entreprise,
- coaching sportif
- coaching en image …

 

Quand le sol disparaît sous les pieds d’une personne qui traverse une situation difficile : divorce, licenciement, problèmes financiers, problème de santé, crise au sein de son entreprise.


La confusion est immense et la personne ne sait plus quoi faire, ni par où commencer, le coaching a alors tout son sens et permet d’aider la personne à remonter la pente.
Idem pour une personne qui part à la retraite, il est fort probable qu’elle ressente le besoin d’une aide pour déterminer ce qu’elle fera dans les 10, 20, 30 prochaines années. Elle appréciera de trouver un professionnel qui puisse l’accompagner pour bien vieillir et surtout continuer à avoir des projets.


Le coaching, c’est un processus qui permet au coaché de se poser des questions à 360° dans tous les domaines de sa vie. C’est un travail d’ouverture d’esprit et d’acceptation de la différence.


Le coaching permet de voir plus grand, de voir plus loin, de sortir de sa zone de confort et d’avoir un regard extérieur. Il permet également de donner du sens à sa vie, d’oser être soi et de choisir sa voie.


C’est également « apprendre à désapprendre », s’adapter aux changements, gérer ses peurs, ses angoisses, ses émotions et ses contradictions intérieures en surfant sur les vagues dès qu’elles se présentent.


Et pour conclure, le coaching c’est avant tout d’aider le coaché à être responsable de ses actes, à créer son avenir, et à donner du sens à ses actions.

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour lancer la vidéo!

 

LES VIDEOS DE PRESENTATION

 TREK DANS LE DESERT OUVERT A TOUS

  • Du jeudi 04 au vendredi 12 novembre 2021

 

Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes, contactez-nous par mail, nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais.

relaxation dans le désert marocain

10.00/10

12345678910
  • le désert pour se retrouver
    21 nov. 2021
    12345678910
    Séjour magnifique dans le désert en nov 2021. Le lieu idéal pour se retrouver avec soi même; le rythme du trek permet du temps pour soi et pour les autres. Nos guides berbères partagent leur mode de vie en toute simplicité et sincérité. c'est une expérience de vie incomparable. Merci à Delphine et aux compagnes de voyage pour ce partage, j'ai quitté le désert remplie de bien-être !
  • Il n'y a pas de hasard seulement des rendez-vous!
    20 août 2021
    12345678910
    D’après Paul Eluard dans la vie il n’y a pas de hasard mais seulement des rendez-vous ! Tout est dit !… Le processus du Réveil c’est avoir rendez-vous avec soi-même, prendre enfin le temps d’aller à notre rencontre. Les rendez-vous ne sont bien sûr jamais ceux auxquels on croit s’attendre, ils nous surprennent, nous bousculent, nous interpellent, nous bouleversent, nous dérangent… jusqu’au plus profond de nous… et c’est alors… seulement alors que le travail commence… les voiles se lèvent, le processus est en route vers notre laisser être… la magie de la vie peut enfin se révéler… Un grand merci à Delphine pour ce réveil lumineux !
  • Pour évoluer ce processus est parfait!
    19 août 2021
    12345678910
    Pour les personnes qui sont en questionnement et qui souhaitent évoluer, ce processus est parfait. Il nous permet de nous interroger sur nos croyances, nos fonctionnements, nos ancrages. De comprendre le fonctionnement de l’ego et du mental, ce qui est la base pour pouvoir évoluer. Ce processus m’a ouvert l’esprit et m’a permis d’évoluer dans ma vie.
  • Et dire que je pensais avoir déjà fait tout ce chemin...
    31 juil. 2021
    12345678910
    Et dire que je pensais avoir déjà fait tout ce chemin … Bien m’en a pris de m’engager dans ce processus du Réveil. J’ai compris une chose essentielle à l’issue de ces 3 mois introspectifs … On peut travailler seul à son développement personnel, avancer, apprendre et évoluer beaucoup. Toutefois une partie de nous, notre égo, nous « protège » du risque d’approfondir vraiment cette introspection. Il n’aime pas être trop dérangé. En prenant cet engagement il y a un peu plus de 3 mois, je n’en attendais rien de précis si ce n’est complété mes acquis. J’ai en fait découvert un pan fondamental de ce travail lors de ce cursus avec toi Delphine et le reste du groupe. Parfois ça pique, ça chatouille sérieusement et c’est nécessaire pour aller plus loin. Les enseignements que tu dispenses sont riches, pertinents et ponctués d’exemples concrets. Ton regard professionnel m’a permis de comprendre de nombreux fonctionnements et d’avancer avec objectivité. La force du groupe crée une émulation que tu sais parfaitement bien nourrir. J’ai compris que pour atteindre mon objectif, je devais me faire accompagner. Cela m’a permis de vérifier que je souhaitais réellement aller au fond des choses pour tendre vers une meilleure version de moi. Les évolutions sont déjà très nettes et je ressens chaque jour de profonds changements. Je suis fière d’avoir enclenché ce processus. Merci de m’accompagner ainsi.